Cuisine d'architecte

Cuisine d’archi #01 : La petite cuisine d’appartement de Marielle Boyer

En cherchant pour vous de belles inspirations Cuisine, on a eu une idée… Partir à la rencontre d’architectes et d’architectes d’intérieur pour qu’ils nous parlent Cuisine ! Les leurs, celles de leurs clients, petites, grandes, colorées, ouvertes ou fermées… il y en aura pour tous les goûts et tous les budgets. On vous les présente ?

Cuisine minimaliste avec meubles hauts et bas gris clair et crédence en zelliges turquoises.

Pour cette première interview, nous sommes partis à la rencontre de Marielle Boyer, Architecte d’intérieur et Designer retail. Et c’est dans son joli petit appartement bordelais, autour d’un café, qu’elle nous a parlé de Cuisine et de sa manière de les concevoir. On vous raconte !

Marielle, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m’appelle Marielle Boyer et il y a quelques années, je me suis installée à Bordeaux. Attirée par le monde de l’art et de la création depuis toujours, j’ai commencé par un Bac STI Arts Appliqués avant de m’orienter vers le Design d’Espace avec un BTS d’abord puis un master Concepteur Designer spécialité espace.

Ma première expérience professionnelle, au sein de Malherbe Paris, m’a fait découvrir l’architecture commerciale. Cet univers, où il est essentiel d’être à l’affût des tendances, m’a passionnée et très vite, j’en ai fait ma spécialité.

Et puis en 2020, après 10 ans passés dans différentes agences, j’ai créé BÔM : un studio de Design Retail où je mets toute mon expérience au service de mes clients, pour réaliser avec eux des points de vente à l’image de leur identité et de leurs objectifs et apporter une expérience client remarquable.

Une cuisine sobre et minimaliste

Dans quel contexte as-tu réalisé la cuisine dont tu vas nous parler ?

En réalité, la rénovation de cette cuisine s’est faite à l’occasion de mon premier achat immobilier. J’en suis donc l’architecte et l’utilisatrice.

Même si j’ai eu un coup de cœur pour cet appartement et que j’adore y vivre, je sais que je n’y resterai pas indéfiniment. Du coup, lorsque j’ai imaginé cette cuisine, je me suis projetée au-delà de mes propres envies / goûts. Dans cette idée, j’ai voulu créer un espace dans lequel je me sente bien et où d’autres personnes pourraient se projeter.

J’ai dû – comme beaucoup – composer avec un budget optimisé entre qualité, praticité et esthétique.

Sans oublier les contraintes architecturales ! Je pense par exemple à la toute petite surface de la niche qui accueille la cuisine (3,8m²), le fait que celle-ci soit ouverte sur la pièce à vivre mais placée loin des ouvertures, donc – à priori – peu lumineuse.

Quelles ont été tes inspirations pour ce projet de cuisine ? As-tu un moodboard à nous partager ?

Dans un projet de rénovation, le lieu lui-même a ses évidences. Très vite je me suis projetée dans une cuisine sobre et minimaliste. Et pour affiner cette intuition, j’ai passé pas mal de temps à explorer les thèmes “cuisine minimaliste”, “petite cuisine” et “cuisine grise” sur Pinterest et Instagram. La preuve en image.

Inspiration cuisine minimaliste : trois photos de cuisine grise et épurées

Comment le projet a t-il évolué ?

Dans une si petite cuisine, il faut vite faire des choix et des compromis, le temps de recherche est donc super important. Et si je repense aux premières esquisses et au rendu final, je dirais que le projet a finalement peu évolué.

Un peu plus de plan de travail (donc un peu moins de rangement) pour épurer la pièce et être plus à l’aise pour préparer de bons petits plats… Me laisser tenter par des zelliges colorées et abandonner ma première idée d’une cuisine ton sur ton… je crois que c’est tout. Tu vois, ça n’a pas beaucoup changé !

Deux photos de la cuisine de Marielle : à gauche des étagères murales où sont posés les verres et tasses. A droite, un zoom sur la cuisine grise et quelques accessoires posés sur le plan de travail

Comment as-tu optimisé cette petite cuisine ?

Le linéaire de mobilier étant limité, j’ai joué sur la hauteur. J’ai profité des 2,90m sous plafond pour maximiser et étirer les placard hauts. Ici, ils mesurent 100cm contre 60cm ou 80cm des modèles standards. Et, malgré le fait que je ne sois pas très grande, c’est un choix que je ne regrette pas du tout ! Le fait d’utiliser des rangements d’une hauteur généreuse, au-delà d’apporter un beau volume de rangement a aussi permis d’agrandir visuellement cette petite cuisine.

En face du plan de travail, j’ai également installé des étagères où mes tasses et verres sont rangés. Une petite astuce déco graphique et pratique.

Ton métier t’invite à t’informer des dernières tendances déco, mais es-tu plutôt team tendance / ou team espace intemporel ?

Je ne pourrais pas choisir ! Je crois que c’est là notre savoir-faire : savoir mélanger l’intemporel et le tendance pour avoir des espaces personnalisés, dont on ne lasse pas. Du coup, j’utilise plutôt de l’intemporel sur les grosses pièces et je compose avec les tendances pour les accessoires et les détails.

Où puises-tu ton inspiration pour décorer / aménager les cuisines ?

Principalement sur Instagram. Je pense notamment aux comptes Atelier Steve, Atelier daaa, Beau agency, Boclaud architecture, Bureau slovo, bcdf studio. Mais les magazines comme AD Magazine et Ideat et les balades dans les boutiques déco sont aussi des ressources que j’adore exploiter !

Une cuisine de rêve

Quel est ton rapport à la cuisine ? Et ta cuisine idéale, elle ressemble à quoi ?

La cuisine est pour moi un lieu d’échanges, de petites discussions entre amis ou en famille autour des légumes que l’on découpe, du repas qui mijote.

Je rêve d’une grande cuisine, lumineuse et complètement ouverte sur la pièce à vivre. Un évier timbre, un immense îlot central et de nombreux rangements : tiroirs pour la vaisselle, placard à épices… Je suis assez maniaque, rien ne doit trainer ! rires. Sauf de jolis électroménagers sur un plan de travail en dekton, car à leur manière ils participent à la décoration.

La cuisine est un lieu où je passe beaucoup de temps. Il est essentiel que son esthétique ne soit pas lassante et qu’elle soit en lien avec le reste de mon univers. Lorsque j’y pense, je me projette dans une ambiance aux couleurs sobres mais chaudes où tout un tas de petits détails : un robinet en laiton, des poignées chinées, des souvenirs de voyages…. apportent une touche d’originalité.

Un bouquet de fleurs séchées devant la crédence en zelliges.

L’ustensile ou l’élément déco à retrouver dans toutes les cuisines ?

De jolies planches à découper en bois, marbre, terrazzo. Allongées, carrées, minis, rondes… on mélange tout ! J’aime l’idée, et encore plus depuis cette petite cuisine, que les ustensiles peuvent aussi servir de décoration.

Merci Marielle pour ton accueil et d’avoir répondu à toutes nos questions !

Cette cuisine vous inspire ? Venez découvrir l’évier sans égouttoir LUNY, le robinet chromé FLAG ou encore la hotte encastrable OUREA.

Photographies de la cuisine de Marielle Boyer © Fabio Semeraro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut