Ma cuisine 0 déchet : Food, rien ne se perd, tout se transforme !

Cuisine minimaliste, petits plats maison, … Chez Cuisissimo, on aime profiter de la rentrée de septembre pour faire le point sur nos bonnes résolutions et mettre en place de nouvelles habitudes qui transforment notre quotidien pour notre bonheur et celui de la planète. Et, parce qu’on aime partager avec vous nos chouettes trouvailles, on vous donne aujourd’hui toutes nos meilleures astuces de “recyclage alimentaire” pour aller encore plus loin vers une cuisine zéro déchet.

Sac en toile beige avec des pommes rouges et vertes. Fond herbe.

Geev !

Et si avant de transformer, on pensait à donner ?

Le départ en weekend ou en vacances approche et votre frigo est encore bien rempli ? Pas de panique, avec Geev, la tournée de distribution des vos produits frais auprès des copains et/ou des voisins n’est plus votre unique solution pour éviter le gaspillage alimentaire.

Geev c’est donc un site / une app anti-gaspi qui regroupe tous les dons alimentaires (mais pas que !) gratuits partout en France. Le principe est simple : vous postez une annonce avec les aliments / produits alimentaires que vous souhaitez donner, la personne intéressée passe les chercher, et le tour est joué !

Transformer ses déchets alimentaires

L’autre solution pour limiter et valoriser ses déchets alimentaires, qui représentent quand même 20 à 30 % de nos déchets ménagers (et oui, rien que ça !) c’est de les transformer ! Oui, mais comment et pour en faire quoi ?

Cuisine zéro déchet : à gauche des zestes d'orange dans une bol avec des fleurs vertes. A droite des cookies aux pépites de chocolat et aux zestes d'orange.

Cuisine 0 dechet, cuisiner ses épluchures

Si l’on pense souvent à faire des tartes avec nos fruits et légumes abîmés, cuisiner nos épluchures est loin d’être un réflexe et pourtant ! Chips, veloutés, confitures, farine, … les idées sont nombreuses et Morgane Rey nous en propose même une chouette sélection dans son livre Cuisinez les fanes, épluchures et herbes sauvages : cuisine zéro déchet.

Et, pour les épluchures qui ne peuvent pas être transformées en bons petits plats, on vous invite à découvrir le super ouvrage Les épluchures : tout ce que vous pouvez en faire. Grâce aux astuces maison et beauté de Marie Cochard, vous ne verrez plus les épluchures de la même manière. Belles découvertes garanties !

Cuisine 0 déchet, optez pour le lombricomposteur

Autre solution pour valoriser et limiter nos déchets alimentaires : le lombricompostage.

Également appelé “vermicompostage”, ce processus naturel de transformation des déchets organiques permet, à partir de restes, d’épluchures et de petits vers, d’obtenir deux supers engrais :

  • le fameux lombricompost, à mélanger à la terre de vos plantes lorsque vous les rempotez
  • le “lombrithé”, un “engrais” liquide à verser aux pieds de vos plantes entre deux rempotages (notre conseil : diluez-le avant usage car trop concentré, l’engrais peut brûler les racines de vos plantes)
Cuisine zéro déchet : à gauche un schéma expliquant le processus et le fonctionnement du lombricomposteur et à droite une photo d'une main ouverte avec des vers.

C’est simple, naturel, gratuit et en plus ça sent bon le sous bois. Car oui, si vous respectez quelques règles élémentaires, on vous promet un lombricomposteur sans mauvaises odeurs ni moucherons ! (oui, nous aussi on avait peur de l’invasion avant de se lancer…)

  • Ne jetez pas vos restes de viande, poisson, produits laitiers dans votre lombricomposteur. Leur décomposition serait trop lente pour ne pas générer de mauvaises odeurs.
  • Évitez les restes d’agrumes, d’oignon et d’ail. Leur acidité risquerait de générer un phénomène de fermentation, là encore source de mauvaises odeurs.
  • Pensez à couper vos restes en morceaux pas trop gros (2-3 cm). Toujours pour faciliter/accélérer le processus de décomposition.
  • Ajoutez (très) régulièrement du papier et du carton (on vous débarrasse de vos boites à œufs, vos rouleaux de papiers toilettes et même de vos cartons de déménagement ou Vinted !) coupés en petits morceaux. Ces matières carbones permettent de maintenir un milieu équilibré dans votre lombricomposteur.
  • Enfin, pensez à y incorporer des coquilles d’œufs réduites en poudre (ou presque). Elles réduiront l’acidité dans votre composteur et aideront vos vers à mieux digérer !

Ps : Si vous vivez en appartement, le modèle Urbalive est parfait ! Petit (mais évolutif) et design, il trouvera facilement sa place dans votre cuisine ou votre cellier. On l’a personnellement testé et adopté !

DIY : réaliser une poudre organique pour les plantes

Comme nous vous le disions juste avant tous les déchets organiques ne pourront pas finir dans votre lombricompost. C’est le cas par exemple des épluchures d’agrumes ou d’oignon mais qu’à cela ne tienne ! En attendant notre précieux lombrithé nous avons testé une poudre organique à base de tout ce qui ne peut pas être vermicomposté (mais pas que !). Résultat ? Nos plantes nous disent merci !

Cuisine zéro déchet : des épices et des aliments réduits en poudre dans un bol en émail blanc avec un bord noir sur une table en pierre.

Les ingrédients :

  • Des coquilles d’oeufs crus ou cuits
  • Des écorces d’oranges, mandarines…
  • Des pelures d’oignon, ail, échalote…
  • Et toutes les épluchures de fruits et légumes crus faciles à sécher (pomme, courge, …)

Préparation :

L’idée est de déshydrater (naturellement ou au four) l’ensemble des ingrédients précédents pour les transformer en poudre. Dès que vous avez des ingrédients secs, coupez-les en petits morceaux et conserver-les dans un pot en verre.

Quand votre bocal est plein, versez tous vos déchets séchés dans un blender (ou un moulin à café) et mixez. Conservez la poudre obtenue dans un bocal à l’abri de l’humidité.

Utilisation :

Deux à trois fois entre avril et septembre, saupoudrez un peu de poudre sur la terre de vos plantes et grattez légèrement avec vos doigts pour mélanger le tout. Pensez aussi à arroser juste après pour aider les nutriments à pénétrer en profondeur.

Ps : sans les coquilles d’oeufs mais avec un peu de sel, vous pouvez aussi concocter un bouillon pour vos soupes !

Cuisine 0 dechet, détournez le marc de café

Enfin, l’autre “super déchet” présent dans la plupart de nos cuisines est le marc de café. Dégraissant, répulsif, anti-odeur, … ses avantages sont nombreux et les manières de l’utiliser aussi.

Cuisine zéro déchet : une photo du marc de café dans le filtre au centre, avec des plantes et des grains de café autour.

On vous donne ici 4 usages testés et sur-validés :

  • Pour prendre soin de vos canalisations, le marc de café est l’un de vos vos meilleurs alliés. Versez-en dans votre évier de cuisine avec trois gouttes de liquide vaisselle et une casserole d’eau bouillante et le tour est joué ! Les bouchons dus aux saletés et à l’accumulation de graisse disparaissent.
  • Le marc de café peut être utilisé comme nettoyant abrasif et absorbant. Avant lavage, mettez-en un peu dans le fond de vos poêles, plats et assiettes et frottez doucement avec une éponge.
  • Placé dans une petite coupelle au frigo mais aussi directement dans votre sac poubelle, le marc de café est super efficace pour limiter/absorber les mauvaises odeurs
  • Le marc de café peut aussi être utilisé comme engrais pour votre jardin. Épandez-en au pied de vos plantes d’extérieur et mélangez-le à la terre, vos plans de tomates et hortensias seront particulièrement contents !

Et voilà, vous savez tout de nos petites habitudes food et zéro déchet. Et puisque chez Cuisissimo on adore apprendre, n’hésitez pas à nous partager vos astuces 0 déchet !

Photos Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut